Nag…and so on…

Un peu de tout, un peu de moi and so on…

La sixième lamentation, William Brodrick

5 Commentaires

L’histoire : Un ancien SS demande l’asile au Prieuré de Lackwood, en Angleterre. La police demande aux moines d’abriter Schwermann dans l’attente de l’enquête et d’un éventuel procès. A Rome, on s’inquiète de révélations éventuelles qui pourraient être faites au cours de ce procès. En parallèle, Agnès apprend qu’elle va mourir d’une maladie dégénérative et éprouve le besoin de lever le voile sur son passé et sur des années d’incompréhension en parlant à sa petite fille Lucy. Ces deux intrigues vont s’emmêler et nous raconter une histoire palpitante!

C’est un roman que j’avais choisi parmi d’autres, au hasard, dans la liste proposée par Babelio et je m’étais dit que cela ressemblait à un thriller, genre que j’apprécie particulièrement. J’ai tout de suite accroché à l’histoire et aux personnages d’Agnès, de Lucy et du père Anselme. Mais le roman est devenu palpitant à partir du procès, en marge duquel de nombreuses révélations vont apparaître. Là, j’avais le coeur qui battait fort, stressée de la véritable histoire qui se cachait. J’ai passé de très bons moments avec ce roman qui tient vraiment le lecteur en haleine, d’autant plus qu’une partie de l’intrigue et de l’histoire se passe en France. Il ne faut pas s’attendre à une précision historique débordante, ce n’est pas l’objet du roman, mais cela est bien ficelé. L’écriture n’est pas incroyable mais efficace, incisive. C’est un roman réussi avec une intrigue complexe, rondement menée! Bref, vous pouvez foncer!!

Publicités

5 réflexions sur “La sixième lamentation, William Brodrick

  1. Je ne connais pas cet auteur, mais ce que tu en dis me pousse à le découvrir ! 🙂

  2. Contente de voir que l’opération masse critique t’a permis de faire une belle découverte! Ton commentaire donne vraiment envie!

  3. Je suis contente que ça vous donne envie! C’est le but…

  4. Tu me donnes envie aussi!
    Je viens de finir mon premier Harlan Coben et pareil je suis restée en haleine jusqu’à la fin. J’adore cette sensation. C’est ce que je recherche dans les livres que je lis. Donc je rajoute « la sixième lamentation » dans ma liste à lire :-). Au faite c’est quoi Babelio et ce programme de masse critique?? PS : ton nouveau blog est sympa. Je trouve aussi qu’il est plus jolie. C’est quoi les problèmes que tu as eu avec l’autre?

  5. Hello Melcouettes! Alors tu trouveras des infos sur Masse critique ici !Pour blogger, c’était essentiellement des problèmes de mise en page avec les photos… ça m’agaçait prodigieusement!!! C’est tout, rien de grave 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s