Nag…and so on…

Un peu de tout, un peu de moi and so on…

Jéricho, Josef Ladik

4 Commentaires

L’histoire: Au XIXème siècle, la Méduse, un bateau français  fait naufrage. Seuls 15 passagers réussiront à s’en sortir dont l’un d’entre eux qui sera sauvé par une tribu. Il repartira d’Afrique avec un secret terrible tenant dans une table gravée. Cet homme, de retour en France, gardera ce secret et le fera enterrer sous la gare d’Austerlitz… A l’époque actuelle, un groupe terroriste a pris le contrôle du Terrible, un sous marin nucléaire français. Lazare, un jeune flic passionné d’art va dénouer peu à peu cette intrigue et découvrir que la table gravée est à nouveau à l’origine de cet attentat. Un tueur en série oeuvre également à Paris, et semble avoir un lien avec la prise de contrôle du Terrible.

J’ai bien aimé ce roman à l’intrigue complexe, à la fois historique et contemporaine. L’auteur nous ballade à travers des légendes, à travers les oeuvres d’art aussi. Le personnage de Lazare est en plus très sympathique. J’ai tremblé, sursauté, j’ai eu peur à plusieurs reprises. J’ai trouvé que les écrits du tueur sont particulièrement crédibles. On sent le personnage tourmenté, qui parle seul, qui oeuvre selon un schéma dont lui seul a la clé…Ce roman est réussi sur ce point, on suit l’enquête haletante. Cependant, j’ai été déroutée par les très nombreux personnages que l’on suit finalement très peu comme Odilon, comme la jeune stagiaire à l’Elysée… On s’en approche, on a l’impression d’apprendre à les connaître et finalement, je suis restée sur ma faim les concernant! La fin m’a semblé également un peu rapide, j’ai perdu un peu le fil… Pourquoi le coupable fait il ça? Où est le lien avec la tablette? et le Terrible? J’ai été perturbée sur ce point et je ne sais pas finalement si la fin est finalement rapide ou si c’est moi, en tant que lectrice, qui n’ait pas assez prêté attention à certains détails. Ce roman reste un thriller efficace, agréable. J’ai bien apprécié le style de l’auteur, notamment dans sa façon, très fine, de décrire les pensées et les sentiments des personnages. J’ai sympathisé avec Lazare et j’aimerais bien le retrouver…

Je remercie Chez les Filles de m’avoir offert ce roman.  Je vais également pouvoir rencontrer l’auteur jeudi soir grâce aux Editions First. Qui sera là???

Publicités

4 réflexions sur “Jéricho, Josef Ladik

  1. Moi aussi je vais à la rencontre 😉 Par contre, je n’ai pas encore fini le livre !

  2. On se croisera demain soir alors! chouette!

  3. Merci pour ces impressions de lecture et à demain 😉

  4. Merci à vous pour ce moment très sympathique!!! je ferais un message très bientôt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s