Nag…and so on…

Un peu de tout, un peu de moi and so on…

Patients, Grand corps malade

4 Commentaires

patientsIl est sans doute inutile de présenter Grand Corps Malade. Mais on ne sait jamais, peut être que certains vont le découvrir par ce billet ou via son ouvrage. Grand Corps Malade est le pseudo de Fabien Marsaud, un jeune homme qui a popularisé le slam en France. Fabien se destinait à une carrière de basketteur lorsqu’il a eu un accident visiblement assez répandu malheureusement: au cours d’une soirée, il plonge dans une piscine pas assez remplie et se cogne la tête. Il sera tétraplégique. Dans ce livre, il raconte son hospitalisation après l’accident, de la réanimation au centre de rééducation, au milieu d’autres « tétra », « para », « amputés » ou « grands brûlés ». Il raconte son parcours mais également ceux de ceux qui l’entourent. Des accidentés de la vie qui, pour certains, ne récupéreront jamais leurs capacités physiques.

Fabien lui, récupère, peu à peu, et de « tétra » devient « para » pour finir par retrouver la marche avec une canne. Il découvre à 20 ans le monde des handicapés, le regard sur son corps, l’intimité gênante parfois avec le personnel soignant et les rêves que l’on croit brisés.

Mais pas question de pleurer en lisant Patients. Fabien réussit à évoquer des histoires personnelles difficiles, son parcours admirable, sans jamais tomber dans le pathos. On sourit, on rit parfois car la vie reprend son cours, malgré l’accident et les difficultés. Certaines situations, pourtant pathétiques, nous font sourire finalement grâce à la plume de Fabien.

J’ai été touchée par ce livre, atypique, qui évoque le passage de la santé au handicap, le changement d’un jeune homme qui ne sera plus jamais le même et ne verra plus jamais la vie comme avant. Mais c’est aussi un beau message d’espoir sur la capacité du corps -et de l’esprit – à récupérer et à se battre et une incursion dans le monde du handicap lourd.

Fabien a une plume subtile, tendre et sans concessions. Il est parfois un peu cru, un peu direct pour nous rappeler que la vie peut être dure et moche. Mais il ressort beaucoup d’humanité et de tendresse de ce récit bouleversant. Beaucoup de poésie et d’humour dans ces mots, comme dans les slams de Grand Corps Malade. Je recommande vivement cette lecture que j’ai dévorée en quelques heures et qui a été un rayon de soleil malgré le sujet très grave.

4 réflexions sur “Patients, Grand corps malade

  1. c’est un des coups de coeur d’une de mes collègues !

  2. Un poète du slam, surement un très bon auteur! ce billet me donne envie de le lire, après l’avoir écouté tant de fois.

    • Merci pour ton message! Tu peux lire ce livre qui est frais, véritable sans être larmoyant. C’est un incursion dans le monde du grand handicap et on y sent beaucoup d’humanité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s