Nag…and so on…

Un peu de tout, un peu de moi and so on…


8 Commentaires

Gâteau magique à la vanille

Jusqu’à la semaine dernière, je n’avais jamais entendu du fameux gâteau magique qui, selon certains blogs, hante la blogosphère depuis plusieurs mois! Cela m’a intriguée et j’ai eu envie de tester ce fameux gâteaux aux 3 couches: flan, crème et génoise…

Je suis tombée sur le blog « Papilles et pupilles » que je suis depuis de nombreuses années et je me suis lancée les yeux fermés dans la recette proposée par Anne.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Voici la recette proposée par Papilles et pupilles:

Cuisson : 50 minutes – Repos 1 + 2 heures).

Pour un moule à manqué de 24 cm de diamètre (taille obligatoire) – 8 personnes :

  • 50 cl de lait
  • 2 gousses de vanille
  • 4 oeufs
  • 150g de sucre en poudre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 cuillère à soupe d’eau
  • 125 g de beurre
  • 110 g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 1 moule rond, diamètre 24 cm, en silicone ou chemisé de papier cuisson

Préchauffer votre four à 150°. Faire chauffer le lait avec 2 gousses de vanille fendues et laisser infuser jusqu’à 1h.

Séparer les blancs des jaunes d’oeufs. Fouetter les jaunes d’oeufs avec le sucre et l’eau jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Faire fondre le beurre et l’ajouter à la préparation avec la farine et le sel.

Retirer les gousses de vanille et verser le lait petit à petit sur la préparation.

Monter les blancs d’oeufs et les incorporer tout doucement à la préparation liquide. L’idéal est d’utiliser un fouet et d’y aller tout doucement.

Verser dans un moule beurré et laisser cuire 50 minutes. Laisser refroidir et conserver au frigo au moins 2 h avant de le servir.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Tout le monde a bien apprécié ce gâteau. Je pense que mon four a un peu trop chauffé au début ce qui fait que la génoise n’était pas très épaisse. Mais c’est finalement un gâteau frais, pas trop lourd et très agréable en bouche. Il est très facile à réaliser et peut être cuisiné avec des enfants!.  C’est également une curiosité dans l’assiette car on distingue les 3 couches alors que l’on verse finalement une seule pâte dans le moule. J’ai trouvé qu’un moule rond de 24 cm de diamètre était peut être un peu trop grand mais c’est à voir. Bref je pense que je vais refaire cette recette à l’avenir, sans doute au chocolat et à la noix de coco! Et je vous dirai si j’ai réussi à faire mieux!

 


2 Commentaires

Méthode Zermati juin-juillet-septembre 2014

Je n’ai pas pris le temps de vous parler de mes 3 derniers rendez vous avec ma diététicienne. J’ai été très occupée voire débordée par le boulot, le déménagement de mon appartement de Paris (Mr Nag habite enfin à Bruxelles avec moi!) et puis par des vacances vivement attendues!

Impossible pour moi de vous parler des 2 rendez vous de juin et juillet qui sont déjà trop loin… Et c’est toujours difficile de résumer les discussions surtout que, bien que j’avance toujours, je le vois, j’ai parfois l’impression de tourner en rond. Je sais aujourd’hui que mon problème de poids est lié aux Envies de Manger Emotionnelles (EME) qu’il me faut maîtriser. Et cela ne peut pas se faire d’un coup de baguette magique! Il faut du temps pour continuer à m’écouter, à gérer mes émotions… Et la vie n’est pas un long fleuve tranquille, elle peut vous réserver des obstacles.

J’ai donc des périodes – normales!- où c’est plus faciles que d’autres…

Le bilan de ces 3 derniers mois est positif: j’ai stabilisé mon poids! C’est déjà pas mal et c’est ce que j’avais réussi d’août à octobre 2013. Puis mon arrivée à Bruxelles, la vie quotidienne sans Mr Nag m’a fait prendre du poids. La solitude, le stress d’un nouveau job et d’une nouvelle vie ne m’ont pas aidée! Depuis que Mr Nag est ici, le poids se stabilise… comme par « magie »!

Une autre constante c’est que je supporte mal mon surpoids et qu’il faut que ça change!

changement

Au début c’était parce que je me sentais vilaine, que je n’arrivais plus à trouver de vêtements, que je ne rentrais plus dans mes fringues préférées de l’année dernière, que je voyais les regards en coin de certaines personnes quand on parlait de régimes ou de l’arrivée de l’été… C’était dur, j’avais pris le parti de racheter des vêtements pour retrouver un peu l’estime de moi-même, démarche confirmée par ma diététicienne! Et maintenant, après plusieurs semaines, le problème majeur de ce surpoids est le confort! J’ai du mal à faire du sport non pas parce que je n’aime pas ça – même si je ne suis pas une super fan- mais surtout car c’est difficile: je me « traîne », je suis vite essoufflée, je souffre… Mais je sais qu’une jolie silhouette n’est pas seulement liée au poids mais à la tonicité, aux muscles, etc.

Une chose qui m’avait surprise il y a quelques semaines c’est la logique de la motivation pour la perte de poids! J’avais mal compris, je pensais qu’il fallait me centrer sur mes sensations et ne pas être motivée pour maigrir, puisque le poids est secondaire. Mais non! Ma diététicienne m’a confirmé que cet inconfort physique devait être une motivation pour moi, pour être de plus en plus centrée sur mes sensations, pour prendre de plus en plus soin de moi!

J’essaie donc de rester attentive: petites séances de pleine conscience, cuisine, dégustations en pleine conscience… sport et tentatives de maîtriser les émotions difficiles.  Ce travail sur moi prend du temps, cela fait 1 an et demi que je fais la méthode Zermati et je savais qu’il me faudrait du temps. Je me sens sur la bonne voie!

J’ai également le projet d’un bébé, ce qui m’amène à être de plus en plus attentive avec mes sensations corporelles et ça va dans le bon sens!

Bref la vie n’est pas un long fleuve tranquille, la méthode Zermati n’est pas une méthode magique! Il faut du temps, du travail sur soi pour comprendre la source du surpoids et ensuite pour apprendre à y pallier. Je ne suis pas sûre que la stabilisation de mon poids soit une réussite. C’est une étape. Non pas parce que je veux maigrir – bien sûr j’aimerais bien- mais parce que je sais que le moindre grain de sable dans la machine peut m’amener à reprendre. C’est encore fragile. Je stabilise, j’espère maigrir, c’est l’étape d’après. J’essaie de ne pas me peser, de ne pas être obsédée du poids, de ne pas y penser. Et je me répète souvent la phrase que le Dr Zermati avait dite à Caroline (en substance):

Il ne faut pas que la perte de poids soit un succès car sinon la reprise serait un échec.


4 Commentaires

Apivita, Propoline Shine and Revitalizing shampoo

C’est au cours d’un déplacement professionnel à Madrid, je suis passée avec ma collègue devant une boutique Apivita. Je ne connaissais pas la marque mais nous avons profité d’un moment de détente pour nous y arrêter. J’ai acheté quelques mini produits et des masques pour tester. Apivita est une marque grecque de produits de beauté naturels, à base de plantes et de produits de la ruche.

Mes cheveux n’étaient pas terribles et j’essayais alors de trouver un shampoing qui pourrait les revitaliser tout en évitant les produits blindés de parabène, silicones, etc.Apivita shampooing

Alors, quand est il de ce shampoing? Eh bien je dois dire que j’ai cherché où en racheter, car vraiment je suis convaincue! La texture est légère et crémeuse, un peu comme du miel, et c’est un produit très doux que l’on peut utiliser lorsque l’on se lave régulièrement les cheveux. Il n’alourdit pas mes cheveux fins qui restent doux et faciles à coiffer! Pour la brillance, c’est un peu délicat, car je trouve que j’ai les cheveux un peu ternes en ce moment, il est temps que je refasse du henné… Mais je trouve que ce shampoing me permet d’avoir de jolis cheveux, avec une bonne tenue et beaucoup de douceur, tant pour le cuir chevelu que pour les longueurs. Et le prix est tout doux aussi: 10,80 euros pour 250 ml…

Pour info, en dehors de l’Espagne et de la Grèce où des boutiques dédiées existent, un certain nombre de pharmacies (dont une juste à côté de mon bureau, je vais y aller dès la semaine prochaine). Voir la liste pour la Belgique/Luxembourg. En France, il n’y a a priori pas encore de réseau de distribution mais il est peut être possible d’acheter sur le site apivita.com tout comme pour les USA, l’Australie, l’Asie… (attention la marque a un site apivita.fr mais qui ne vend que des crèmes pour les mains et les pieds quasiment).

Je vous parlerai bientôt d’autres produits de la marque que j’avais shoppé lors de ma virée madrilène.


2 Commentaires

Boîte d’Hortense, juin 2014

J’ai été tellement débordée avant les vacances que je n’ai pas eu l’occasion de vous parler de la Boîte d’Hortense de juin. Pourtant elle était très sympa! J’aime bien avoir ce colis surprise qui m’arrive chez moi, il ne manque que des bouquins dans cette box bien être!

boîte juin 2014

 

Alors pour le contenu:

  • Une crème solaire pour le visage Piz Buin, indice 30: Je ne connaissais pas cette marque mais ce produit tombait bien et j’ai été séduite! En plus j’en ai vu partout à l’étranger…
  • Un Gel douche au thé vert Marilou Bio: il nous a servi pour nos vacances! cette box tombait bien, surtout que je voulais tester Marilou Bio depuis un bail.
  • Des biscuits secs Nicole Noisette, ce sont des sortes de petites meringues sèches… c’était sympa!
  • Une brochette de savon Autour du bain: je ne suis pas très savon mais c’est une jolie brochette 🙂 Je pense que je la donnerais à quelqu’un.
  • Le thé Vanessa: thé vert, pêche, fraises, ananas. Un thé que j’ai bien apprécié, assez frais pour l’été et très fruité!
  • Un rouge à lèvres rouge brillance de Yves Rocher, teinte corail doux. La couleur sur le raisin a l’air un peu flashy mais en fait c’est un rose orangé assez léger, très facile à porter et qui donne tout de suite bonne mine!

J’ai beaucoup aimé cette boîte de juin dont j’ai utilisé très vite presque tous les produits!!!! Le rouge à lèvres est dans mon sac à main depuis un bail, le gel douche a été utilisé en voyage ainsi que la crème solaire! Bref un sans faute pour Hortense, une boîte gourmande et bien adaptée pour l’été!


Poster un commentaire

Oxford, une ville magique et dépaysante!

J’ai profité que Mr Nag suivait des cours à Oxford pour le rejoindre pour un weekend de 3 jours dans cette ville mythique en juillet. L’accès était facile de Bruxelles (mais c’est la même chose de Paris ou Lille): Eurostar jusqu’à Londres puis métro (circle line) pour rejoindre Paddington Station. Là j’ai pris un train pour Oxford, comptez une heure de trajet pour moins de 20 £ aller-retour (soit environ 25€) en s’y prenant un peu à l’avance.

Le temps était incertain mais finalement pas si mauvais! La couleur de la pierre m’a rappelé un peu Edimbourg, une ville pour laquelle j’ai eu un coup de foudre.

image_1

Oxford

 

La ville est bien sûr une ville universitaire ancienne qui comprend des dizaines de « colleges », des sortes d’universités autonomes. Chacune a ses bâtiments dans la ville et les étudiants résident dans l’enceinte du college.

image_2

 

La Radcliffe Camera, une bibliothèque qui abrite aujourd’hui des ouvrages très anciens. Il faut d’ailleurs une autorisation pour y pénétrer.

 

2014-07-19 16.41.00

Une balade derrière Christ Church. Le parc était très agréable même si le temps était incertain et très lourd. Malheureusement, nous n’avons pas pu visiter le hall de Christ Church, salle qui a servi notamment au tournage d’Harry Potter, car un orage a conduit à l’effondrement du plafond qui, paraît il, est une merveille.

image_3

 

Nous avons également visité le musée Pitt-Rivers qui vaut vraiment le détour! Il s’agit des collections d’un collectionneur un peu fou, passionné d’ethnologie, qui a accumulé de nombreux objets différents dans un bâtiment sublime! J’ai trouvé que la muséographie était surprenante et impressionnante. Chaque thématique est regroupée dans des vitrines. On y retrouve des objets religieux, des objets de la vie quotidienne, des costumes, des pipes, des arcs, des bijoux…

image_6

 

image_8

image_7

2014-07-19 15.19.41

 

Nous avons également visité la Bodleian Library, un véritable trésor pour les amoureux des livres. Avec la British Library, cette bibliothèque reçoit les dépôts légaux de tous les livres publiés au Royaume Uni, elle est magnifique mais on ne peut malheureusement pas prendre de photos. Elle détient également des ouvrages de grande valeur dans des locaux historiques hallucinants. La visite commence par cette pièce qui a également servi pour le tournage d’Harry Potter…

2014-07-19 16.47.52 HDR

 

 

Nous avons enfin profité du beau temps pour aller visiter le Blenheim Palace, la résidence familiale des ducs de Malborough (dont Churchill). Ce château est très controversé pour son architecture prétentieuse et peu raffinée mais il reste néanmoins très impressionnant et il bénéficie d’un parc vraiment magnifique.

2014-07-20 12.14.13

2014-07-20 12.34.25

2014-07-20 13.29.07 HDR

 

J’ai vraiment beaucoup apprécié ce weekend de 3 jours à Oxford même si j’étais un peu malade, ce qui n’a pas facilité les balades. Le temps était chaud et humide mais finalement nous avons eu de jolis après midi qui nous ont vraiment permis de profiter de la ville et de ses alentours. Mais Oxford est vraiment une destination sympa pour un long weekend, on peut également y faire du shopping (j’ai bien sûr fait un détour notamment par Boots et Superdrug mais aussi dans des librairies vraiment chouettes!) et il y a de nombreux restaurants et pubs.


Poster un commentaire

L’obésite est elle le mal du siècle? On est fait pour s’entendre sur RTL

Pour ceux qui s’intéressent au surpoids et/ou à la méthode Zermati, je vous conseille de réécouter l’émission de RTL On est fait pour s’entendre de la semaine dernière.

Les invités sont Isabelle Soing de Marie-Claire, Maïko Ressiguie et Jean-Philippe Zermati. Et voici l’introduction de cette émission:

S’il semble que la progression de l’obésité en France ralentisse, cela reste préoccupant car, en y regardant de plus près, les chiffres globaux masquent des réalités individuelles inquiétantes : une forte progression chez les femmes de 15 à 25 ans et une importante influence du milieu social (une situation de précarité est un facteur de risque l’obésité).
Pour sortir des chiffres et tout remettre à l’échelle de l’humain,  nous recevrons dans l’émission Isabelle Soing, journaliste, qui a fait une enquête sur le sujet dans le numéro d’octobre de Marie-Claire, Maïko Ressiguie qui a mis 18 ans à perdre 200 kilos et le docteur Jean-Philippe Zermati, nutritionniste.

 

Vous pouvez l’écouter en replay en cliquant sur le logo de l’émission:

rtl

C’est une émission que j’aime généralement beaucoup et je trouve que le sujet est bien traité avec des témoignages touchants!

 


Poster un commentaire

Démaquillant douceur yeux de GamARde

Je vous avais annoncé que je souhaitais introduire plus de produits cosmétiques bio ou naturels dans mes routines beauté il y a quelques mois. Ce n’est pas toujours facile de trouver son bonheur où je vis en Belgique et j’ai profité d’un weekend à Paris pour faire le plein chez Mademoiselle Bio! Sur les conseils de la vendeuse, j’ai testé le démaquillant Gamarde.gamardeC’est un démaquillant très doux sous la forme d’une huile. Le plus simple pour l’utiliser est d’humidifier à l’eau ou à l’eau florale un coton avant d’ajouter une à deux pressions de ce produit. Le démaquillage est efficace, doux, sans parfum, ce que j’apprécie. Il ne pique pas les yeux et respecte vraiment la peau qui n’est pas asséchée du tout!  Le contenant est vraiment pratique et hygiénique! Le petit format (30 ml) est en plus idéal à emporter avec soit, y compris en voyage…

Bref, c’est quoi le problème alors? Eh bien pour moi c’est le prix! Je l’ai payé environ 13,50 et il m’a duré disons 2 mois alors que j’ai été attentive à ne pas gaspiller. Et moi, le démaquillant, j’aime bien pouvoir voir large et pouvoir imbiber mon coton sans problème. En plus, alors que je venais de l’acheter, j’ai lu pas mal de blogs beauté donc un qui disait qu’il suffisait d’utiliser une huile classique, avec de l’eau ou de l’eau florale pour obtenir un effet similaire aux démaquillants biphasés que j’ai l’habitude d’utiliser (voir là et ). Enfin j’ai trouvé un démaquillant biphasé Le Petit Olivier, près de chez moi, que je vais tester désormais.

Donc en fait c’est un produit, efficace et respectueux de la peau mais que je trouve trop cher pour la petite contenance (30ml). Je le recommanderais davantage aux peaux sensibles et réactives qui ont du mal à trouver le produit idéal. Moi je vais continuer à chercher la solution idéal, quitte à le fabriquer moi même 🙂 Si vous avez des recettes ou des idées, je suis preneuse!

 


Poster un commentaire

La vie comme elle va, Alexander McCall Smith

la vie comme elle vaL’histoire: Mma Ramotswe, fiancée à Mr JLB Matekoni, commence à s’impatienter face à l’absence de décidion de ce dernier quant à la date et à l’organisation de son mariage.  Elle essaie de comprendre que celui ci a du mal à prendre sa décision mais craint le jugement des autres face à son statut de « fiancée ». Son pauvre fiancé justement se retrouve pris au piège par Mme Potokwake, la directrice de l’orphelinat, qui le piège afin qu’il effectue un saut en parachute caritatif. Le pauvre JLB Matekoni se retrouve une nouvelle fois dans un sacré bourbier. Mma Makutsi atteint un certain confort matériel grâce au complément de revenus que lui apporte l’école de dactylographie et s’offre une petite maison en location. Les affaires de l’agence de détective fonctionnent bien et Mma Ramotswe enquête sur les prétendants d’une femme riche qui craint que ceux ci n’en veuillent à son argent.

Une fois de plus j’ai retrouvé Mma Ramotswe avec bonheur! C’est un personnage agréable, plein de bon sens et très attachée aux valeurs traditionnelles du Botswana. J’ai eu d’autant plus envie de lire ce livre que j’étais en vacances en Namibie, pays frontalier du Botswana et que j’ai pu découvrir le désert du Kalahari que Mma Ramotswe aime tant. J’y ai vu les paysages, le bétail, les garagistes et réparateurs de pneus, la faune et la flore des romans d’Alexander McCall Smith. Je me suis régalée de la traduction qui restitue à merveille le rythme du français africain, sans jamais aller dans des accents ou un parler caricatural. On entend l’Afrique, on ressent l’Afrique quand on lit Mma Ramotswe. Comme souvent, ses enquêtes se déroulent tranquillement et permettent de mettre à jour des personnalités bonnes ou mauvaises, des leçons de vie que Mma Ramotswe emmagasine dans son catalogue de connaissances, utiles pour son travail de détective. Ce roman là est par contre très centré sur la relation entre JLB Matekoni et Mma Ramotswe, leurs projets de mariage et le saut en parachute de ce dernier. A dévorer, encore et toujours!!!


2 Commentaires

La Légende des Hautes Terres, Mireille Calmel

La Légende des Hautes Terres est une série de romans écrits par Mireille Calmel qui se compose de deux sagas:

  • Le chant des sorcières (3 tomes)
  • La reine de Lumière (2 tomes)

J’ai lu ces 5 romans à la suite donc j’en profite pour vous les présenter ensemble. Je suis assez incapable de vous découper l’intrigue en suivant les différents tomes.

Le chant des sorcières

chant sorcières 1

L’hichant sorcières 2chant sorcières 3stoire: 1483, Algonde,  fille de l’intendante du château de Sassenage, dans le Vercors, est sauvée miraculeusement de la noyade dans le Furon. Elle affirme que la fée Mélusine l’a sauvée. Rapidement, elle va comprendre que son destin est lié à la légende de la fée Mélusine et au château de Sassenage: elle seule peut aider à contrer une malédiction qui a conduit Mélusine à être prisonnière des eaux. Ces révélations vont brouiller les projets d’avenir qu’Algonde avait construits avec Matthieu, son ami d’enfance. Elle va ensuite être attachée au service de Philippine, la fille du baron de Sassenage, dont le destin est également lié à Mélusine et à la légende des hautes terres. Les deux jeunes femmes vont être très liées et vont devoir affronter de nombreuses épreuves, entre la réalité et le monde magique, afin de faire triompher le Bien et de retrouver le Royaume des Hautes Terres.

Je suis tombée sur ces romans alors que je ne connaissais Mireille Calmel que de nom. J’ai dans ma PAL depuis des années Le Lit d’Aliénor, de cet auteur, que je n’ai jamais ouvert. J’ai donc tenté le Chant des sorcières en pensant qu’il s’agissait d’un roman historique! Erreur… C’est un roman qui se passe au Moyen Âge mais nous ne sommes pas vraiment dans un roman historique, ou en tout cas pas hyper sérieux malgré les ouvrages et documents cités dans la bibliographie par l’auteur! Je suis assez partagée sur ces romans que j’ai pourtant lus très rapidement à la suite avant d’enchaîner avec les 2 tomes de La Reine de Lumière.

J’avoue qu’au début, ces histoires de sorcières, de fées, de légendes et de Mélusine ne m’a pas convaincue. J’ai même dit à Mr Nag que c’était du grand n’importe quoi. J’aime pourtant les romans d’heroic fantasy, les littératures de l’imaginaire mais là j’ai trouvé ça léger.. Et pourtant j’ai tout lu! Eh oui parce que c’était efficace et que c’était une bonne lecture d’été. Reposant, prenant tout de même si on n’était pas trop pointilleux sur la vraisemblance et un style un peu agaçant. L’auteur essaie d’imiter un style médiéval en utilisant certains mots anciens tels que « dextre » et « senestre » pour droite et gauche par exemple. Mais les dates sont annoncées dans un langage très contemporain, les conversations entre les protagonistes également! J’ai trouvé ça un peu agaçant.

Au final, cette lecture a été très divertissante, c’est une bonne lecture d’été pour l’avion. J’ai été prise par les rebondissements de ces romans, par l’intrigue assez simple mais qui tenait bien la route. Ce n’est pas de la grande littérature mais ça change les idées et finalement l’auteur réussit à nous embarquer dans ses histoires de fées. Ceci dit, si je n’avais pas lu les 3 tomes dans la foulée, je n’aurais sans doute jamais ouvert le tome 2. J’ai d’ailleurs hésité à stopper ma lecture dès les premiers chapitres du premier tome.

La Reine de Lumière

reine lumière t1

Reine lumière t2 L’histoire: Après la disparition d’Algonde, sa fille, Elora, a été élevée en cachette par Hélène. Celle ci dispose de pouvoirs grandissants et est très mûre pour son âge. Elle décide de reprendre ce que sa mère avait entrepris et de réaliser son destin. Matthieu de son côté, fou de douleur suite à la mort d’Algonde, s’est enrôlé chez les brigands de grand chemin. Un jour Algonde découvre un messager assassiné dans le bois du château qui venait annoncer à Hélène la libération de Djem. C’est le début d’un voyage pour les Sassenage et pour Elora qui découvre peu à peu les bases de sa mission et sème les jalons du retour dans les Hautes Terres.

J’ai enchaîné avec ces 2 tomes, j’avais récupéré l’ensemble par une amie et je les avais gardés dans ma liseuse. Je ne savais pas quoi lire pendant mon voyage et les très longues heures d’avion et d’attente qui m’attendait. Le récit devient de plus en plus abracadabrant avec le personnage d’Elora qui, pourtant âgé de 10 ans, grandit plus rapidement que les autres… L’histoire devient de plus en plus ésotérique. ça se lit, ça tient toujours la route et ça permet de continuer l’histoire des romans précédents mais c’est franchement pas terrible. Les histoires de pouvoirs, d’énergie pure avec les anciens et tous ces trucs m’ont semblé vraiment ridicules même si ces romans apparaissent davantage comme des romans historiques avec l’implication du Prince Djem, des Borgia, du Roi de France…  J’ai continué pour connaître la fin de cette série mais j’étais moins convaincue de ces 2 derniers romans. Je ne regrette pas cette lecture, elle correspondait à ce dont j’avais besoin, juste avant les vacances!!! Mais je ne suis pas sûre que je relirais Mireille Calmel de si tôt, j’ai fait une overdose 😉


Poster un commentaire

C’est fini les vacances… bouh!

Me voilà de retour après 2 mois d’absence… non non je ne faisais pas la tête… et je n’ai pas non plus pris 2 mois de congés (dommage!). Le mois de juillet a été bien occupé puisque nous avons quitté définitivement Paris; Mr Nag m’a rejoint à Bruxelles! youpi! J’ai ensuite été en vacances début août et nous avons fait un super voyage en Namibie donc je vous parlerais bientôt! On trie les 2500 photos prises, c’était sublime!

Me voilà de retour avec donc des voyages, des livres et des produits de beauté dont je voudrais vous parler! J’espère que de vôtre côté, vous avez bien profité des vacances et que vous êtes reposés pour reprendre le train train quotidien… J’avoue ne pas être super motivée mais bon, les vacances sont sympas aussi parce qu’elles ne durent pas toujours…

Bon dimanche à tous!!! et à bientôt!