Nag…and so on…

Un peu de tout, un peu de moi and so on…


2 Commentaires

L’heure des elfes, JL Fetjaine

Ce roman est le 3ème tome de la Trilogie des elfes.

L’histoire: Après avoir vaincu la tyrannie de Gorlois, Uter devient roi, épouse Ygraine et décide de restaurer l’ordre ancien. LLiane, quant à elle, s’est réfugiée sur Avalone avec sa fille Rihannon. Mais rapidement, les hommes vont vouloir imposer leur puissance et leur nouvelle religion et la guerre va éclater entre les peuples, favorisant ainsi les monstres et le pouvoir de Celui-qui-ne-doit-pas-être-nommé. C’est alors la fin d’un monde qui s’annonce et une poignée d’elfes, d’humains, de nains et de barbare va tenter de sauver ce qui tient encore debout…

ça y est! j’ai enfin terminé cette trilogie de 920 pages environ! J’ai lu ce troisième tome avec un véritable plaisir, frémissant à chaque bataille, craignant tant pour la vie des elfes que pour celles des humains… J’ai vraiment apprécié l’influence croissante des légendes arthuriennes. Je n’y connais rien, rien ne m’a donc choqué. J’ai aimé finalement cette façon dont s’achève le roman, laissant l’histoire ouverte à des personnages que nous connaissons…

J’ai vraiment adoré cette trilogie! C’était la 1ère fois que je lisais de la Fantasy et j’ai eu peur de ne pas aimer au début. Pas facile de comprendre les arcanes des différents peuples et de leur culture! mais passés quelques chapitres, je suis vraiment « rentrée » dans ce roman, tout en ne lisant pas les 3 tomes à la suite afin de préserver le plaisir…


Poster un commentaire

Je m’en vais, J. Echenoz

L’histoire: Ferrer quitte un jour sa femme et mène une vie de célibataire, amoureux des femmes et de l’art. Il dirige une galerie d’art contemporain et, déraisonnable, ne suit pas les recommandations de son cardiologue. Il est amené, par un de ses collaborateurs, à s’intéresser à une épave échouée au pôle Nord, qui a conservé des exemplaires d’antiquités inuits. Mais Ferrer n’est pas le seul à s’y intéresser…

J’avoue que je m’attendais à un roman d’introspection alors qu’il y a plein d’actions! J’étais complètement influencée par le titre qui me rappelle une de mes chansons préférées: « Je m’en vais » de Miossec. J’avoue que j’ai apprécié cette lecture, sans pour autant être fan. J’ai adoré par contre le style qui est excellent et qui rappelle que ce roman a obtenu le prix Goncourt. Mais ce n’est pas un roman hyper intellectuel non plus… Un joli moment, une vraie découverte d’un auteur que je ne connaissais que de nom. Bref je vous le recommande très fortement!

Ce roman a obtenu le Prix Goncourt 1999.


Poster un commentaire

La nuit des elfes, JL Fetjaine

Ce roman est le deuxième tome de la Trilogie des elfes.

L’histoire: Lliane, la reine des elfes, a eu une fille du chevalier Uter et se retrouve seule, abandonnée par son peuple. A Loth, le roi Pellehun et son entourage ont organisé un complot afin de prendre le pouvoir sur les autres peuples. Après un combat sanglant contre les nains et la mort du roi, Gorlois, un de ses proches prend le pouvoir et épouse la reine Ygraine. De son côté, Uter tente de rallier les elfes et les nains afin de s’opposer à cette prise de pouvoir et à l’extermination programmée de leurs peuples. Lliane le guidera, Merlin fera le lien entre le monde des hommes et le monde elfique, jusqu’à la victoire du preux chevalier, « l’aimé des deux reines »…

J’ai vraiment apprécié ce deuxième tome de la Trilogie. On connaît désormais l’histoire et toute la complexité du monde décrit par l’auteur ce qui fait que cette lecture est beaucoup moins fastidieuse que le 1er tome (pour le début du moins). On ne s’ennuie pas une seconde, les combats sont enchaînés, on suit les personnages que l’on a appris à connaître auparavant… J’ai apprécié les nombreuses références au mythe arthurien. La « fusion » entre Lliane et Uter m’a semblée un peu curieuse mais bon, cela passe… Et on sent à la fin qu’Uter est bien loin de réaliser la paix entre les peuples, comme on l’avait espérer tout au long du roman. Une très belle découverte, cette trilogie. Reste encore le 3ème tome…


8 Commentaires

ABANDON: Le destin miraculeux d’Edgar Mint, Brady Udall

Ce roman est le 1er abandon dont je vais vous parler. Cela est rare et ce n’est même pas parce que je n’aime pas ce livre…

L’histoire: Edgar Mint est un petit garçon à moitié Américain et à moitié Indien. Il grandit dans une réserve, dans un milieu assez pauvre, élevé par sa grand mère. Un jour, la voiture du facteur lui roule sur la tête et c’est là que commence véritablement son destin. Il retrace les conditions de sa naissance et raconte sa vie au fur et à mesure, avec le ton naïf et drôle d’un petit garçon qui ne connaît rien de la vie… et pourtant, Edgar Mint a vraiment une vie et un destin difficile!

Ce roman est assez curieux, comme il est précisé sur la 4ème de couverture, c’est le Garp des années 2000. Et, tout comme j’ai essayé de lire Garp, j’ai vraiment tenté de lire Edgar Mint. Mais au bout d’un tiers du roman, je m’ennuie déjà. La vie d’Egdar est bizarre, triste, absurde. Ce n’est pas triste, pas difficile à lire. Mais je n’y arrive pas. J’ai déjà l’impression d’avoir faire le tour du roman, je ne l’ouvre qu’avec un petit soupir… Eh oui, c’est pour ce genre de déception que j’ai parfois du mal à ouvrir des romans que je ne connais pas… mais j’ai été tout de même intéressée par ce roman, curieuse, mais pas assez pour vouloir en connaître la fin.

Cet ouvrage fait partie de mon challenge ABC. Certes je ne l’ai pas fini mais mon but pour ce challenge était de faire des découvertes, et c’est fait!


5 Commentaires

Un secret, Philippe Grimbert

L’histoire : Enfant, le narrateur s’invente un frère imaginaire, beau, fort… Il souffre de décevoir ses deux parents, athlètes, alors qu’il est frêle et maladif et grandit dans une famille où la communication s’avère difficile. Un non dit existe sans que l’enfant puisse y mettre des mots. Un jour, il trouve dans de vieux cartons un petit chien en peluche que sa mère l’oblige à laisser au grenier. Adolescent, la voisine et amie de la famille, Louise, lui dévoile alors le terrible secret qui pèse sur toute sa famille et qu’il est le seul à ignorer.

J’ai vu le film de Claude Miller avant de lire cet ouvrage. Et je n’ai pas été déçue. Le film est fidèle au livre et en restitue tout à fait l’ambiance. Le film m’avait bouleversée pendant des semaines et, bien que je connaisse déjà l’histoire du narrateur, j’ai vraiment apprécié le style de l’auteur, sa pudeur et sa poésie. Son histoire (le roman est largement autobiographique) est tragique et peut en choquer certains mais on découvre des personnages profondément humains, douloureux qui tentent d’arracher à la vie le moindre petit bonheur. L’écriture est sensible, douce, sans jugement. C’est vraiment un petit bijou et je ne résiste pas, sans rien vous dévoiler du fameux « secret », à vous faire découvrir un extrait qui m’a vraiment touchée :

« Fils unique, j’ai longtemps eu un frère. Il fallait me croire sur parole quand je servais cette fable à mes relations de vacances, à mes amis de passage. J’avais un frère. Plus beau, plus fort. Un frère aîné, glorieux, invisible. J’étais toujours envieux, en visite chez un camarade, quand s’ouvrait la porte sur un autre qui lui ressemblait quelque peu. Des cheveux en bataille, un sourire en coin qu’on me présentait en deux mots: «Mon frère.» Une énigme, cet intrus avec lequel il fallait tout partager, y compris l’amour. Un vrai frère. Un semblable dans le visage duquel on se découvrait pour trait commun une mèche rebelle ou une dent de loup, un compagnon de chambrée dont on savait le plus intime, les humeurs, les goûts, les faiblesses, les odeurs. Une étrangeté pour moi qui régnais seul sur l’empire des quatre pièces de l’appartement familial. »


4 Commentaires

Le crépuscule des elfes, JL Fetjaine

Ce roman est le 1er tome de la Trilogie des elfes.

L’histoire: Bien avant les légendes du Roi Arthur, le monde était peuplé de nains, d’elfes, de trolls, d’hommes et de biens d’autres créatures étranges qui vivaient en paix. Mais l’elfe Gael est soupçonné d’avoir tué un roi nain et d’avoir volé un trésor capital. Afin d’enquêter et de retrouver l’elfe, le Grand Conseil décide d’envoyer une équipe à sa recherche, composée de représentants de chaque peuple. Cette quête va mener nos héros à travers les différents royaumes et leur faire affronter des épreuves terribles. Mais, à leur retour, le monde est en guerre et rien ne semble pouvoir arrêter la folie guerrière des différents peuples.

Ce roman est le 1er roman de Fantasy que je lis. J’avais apprécié l’ambiance magique et fantastique d’Harry Potter, adoré L’enchanteur de Barjavel et je me suis dis que ce roman était pour moi! La lecture du 1er tome m’a vraiment plu même si, au début, ce n’était pas facile de « rentrer dedans ». Beaucoup de personnages, des légendes et des explications à mettre en place… Mais j’ai trouvé cela amusant: des nains, des monstres, des elfes, des hommes… tout cela mêlé aux légendes arthuriennes! L’intrigue est haletante, les personnages attachants et étonnants! Une réussite totale, j’espère que les 2 tomes suivants seront à la hauteur!!!

La Trilogie des elfes a également été publiée également sous sa forme intégrale.


4 Commentaires

Bilan du 1er trimestre 2009

Voilà, 3 mois sont déjà passés et je voulais faire le point sur mes lectures. Surtout que je « croule » sous les challenges et que j’essaie (sans trop de contrainte) de respecter un timing minimal!

Voici mes lectures en ce début de 2009 : 

  • Challenge ABC 2009

Persepolis, Marjane Satrapi

Le Tour d’écrou, Henry James

Exercices de Style, Raymond Queneau

Le Diable s’habille en Prada, Lauren Weisberger

La Garden Party et autres nouvelles, Katherine Mansfield

  • Défi Blog O’Trésors

Le Parfum, Patrick Süskind

  • Défi Littérature policière sur les 5 continents

Cocaïne et Tralala, Kerry Greenwood

Le cadavre du Métropolitain, Lee Jackson

  • Autres lectures

Le Noyé du Grand Canal, JF Parot

L’étrange histoire de Benjamin Button, F Scott Fitzgerald

Globalement, je suis relativement ravie de ses lectures. Une petite déception pour Le cadavre du Métropolitain et une surprise (qui m’a décontenancée) à la lecture d’Exercices de style. De bonnes découvertures (Cocaïne et Tralala), des plaisirs attendus (Le Noyé du Grand Canal et Benjamin Button, Le Diable s’habille en Prada) et un véritable délice à la lecture du Parfum. Et vous, qu’en avez vous pensé???