Nag…and so on…

Un peu de tout, un peu de moi and so on…


6 Commentaires

Orgueil et préjugés, Jane Austen

L’histoire : La famille Bennet est composée de 5 filles toutes en âge de se marier. Mrs Bennet s’acharne à vouloir rencontrer leur nouveau voisin, Mr Bingley dans l’espoir qu’il tombe amoureux d’une de ses filles. Bingley va faire forte impression dans la région et va s’éprendre de Jane alors que son plus proche ami, Mr Darcy, ne va provoquer qu’agacement autour de lui. Pourtant, Elizabeth finira par l’aimer, en surmontant ses préjugés, alors qu’il devrait, de son côté, surmonter son orgueil…


Ce roman est superbe! Je l’ai lu en anglais, histoire de m’entraîner et j’ai failli arrêter à plusieurs reprises. Je trouvais que l’anglais n’était pas si évident que ça et j’avais peur de louper des choses. Et pourtant, passées les premières pages, j’ai apprécié le style de Jane Austen, malgré cette lecture en VO, et j’ai vraiment apprécié le personnage d’Elizabeth. Jane Austen croque à merveille les caractères, fait preuve de beaucoup de psychologie et on est facilement transporté dans l’Angleterre du début du XIXème siècle. un vrai plaisir vraiment! J’étais déçue de le lâcher si vite et je suis terriblement motivée pour me lancer dans un défi Jane Austen. Un roman à lire et relire, même si, pour ma part, je garde une tendre particulière pour Raison et sentiments!



Publicités


6 Commentaires

Aurélien, Louis Aragon

L’histoire : Aurélien est un jeune trentenaire marqué par 8 ans de guerre. Il vit à Paris, dans les années 20, comme un dandy, séduisant les femmes… mais sa vie est finalement vide! Il va rencontrer Bérénice, la cousine de son ami Edmond, et va en tomber amoureux. Sa vie va être complètement chamboulée par cet amour chaste et absolu.

Ce roman de 640 pages a été un vrai plaisir même si cela m’a pris du temps! L’écriture est sublime, fine, drôle, elle colle vraiment à l’époque décrite par l’auteur. Les personnages sont profonds et c’est finalement le portrait d’une génération que nous fait Aragon. Une génération sacrifiée par 2 guerres, qui ne peut finalement pas avoir de vie normale. On est plongé dans la belle époque, les robes, les artistes, le dandysme et on s’y croirait! Et puis Aragon décrit magnifiquement une histoire d’amour avec des mots touchants, vrais… J’avoue que les mots me manquent pour vous dire à quel point ce roman m’a accompagnée et m’a ravie! J’ai connu ce roman via le film avec Romane Bohringer et j’en avais gardé un souvenir agréable qui m’avait envie de lire le roman. Un trésor lu dans le cadre du Blog O Trésor.


15 Commentaires

La dame en blanc, W. Wilkie Collins

L’histoire : Walter Hartright est engagé comme professeur de dessin à Limmeridge House, pour enseigner à deux demi-soeurs, Laura et Marian. Sur le trajet le menant à la propriété, il est abordé par une femme habillée de blanc qui semble fuir et qui évoque Limmeridge House…intrigant le jeune homme. Par la suite, amoureux de Laura et très lié avec Marian , il va devoir quitter Limmeridge House en apprenant que Laura, également amoureuse de lui, est fiancée à un vieil ami de son père. Elle a d’ailleurs promis à celui ci, alors qu’il était mourrant, d’épouser Percival Glyde. Mais rapidement, les deux soeurs vont s’apercevoir que Percival a épousé Laura pour son argent mais également qu’il cache un secret qu’il tente de cacher coûte que coûte. Craignant pour son statut et acculé par les dettes, il va organiser, avec l’aide de son ami le Comte Fosco, un complot tendant à faire croire à la mort de sa jeune femme afin d’hériter de sa fortune.

J’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture! Le début ressemble fort au Tour d’Ecrou d’Henry James, le style est élégant, fluide, agréable. Le suspens est vraiment saisissant même s’il met du temps à s’installer. Wilkie Collins est vraiment très doué, il provoque insidieusement une angoisse montante au cours de la lecture. J’ai vraiment apprécié la façon dont est organisée le récit : chaque protagoniste va raconter la partie de l’histoire dont il est le plus directement le témoin, avec son style, ses impressions… sans pour autant qu’aucun des narrateurs ne recoupe le récit d’un autre. On se croirait à un procès où chaque témoin raconterait sa vision des choses… Une excellente lecture, un bon pavé, ce qui est un vrai plaisir!


4 Commentaires

Bilan du 1er trimestre 2009

Voilà, 3 mois sont déjà passés et je voulais faire le point sur mes lectures. Surtout que je « croule » sous les challenges et que j’essaie (sans trop de contrainte) de respecter un timing minimal!

Voici mes lectures en ce début de 2009 : 

  • Challenge ABC 2009

Persepolis, Marjane Satrapi

Le Tour d’écrou, Henry James

Exercices de Style, Raymond Queneau

Le Diable s’habille en Prada, Lauren Weisberger

La Garden Party et autres nouvelles, Katherine Mansfield

  • Défi Blog O’Trésors

Le Parfum, Patrick Süskind

  • Défi Littérature policière sur les 5 continents

Cocaïne et Tralala, Kerry Greenwood

Le cadavre du Métropolitain, Lee Jackson

  • Autres lectures

Le Noyé du Grand Canal, JF Parot

L’étrange histoire de Benjamin Button, F Scott Fitzgerald

Globalement, je suis relativement ravie de ses lectures. Une petite déception pour Le cadavre du Métropolitain et une surprise (qui m’a décontenancée) à la lecture d’Exercices de style. De bonnes découvertures (Cocaïne et Tralala), des plaisirs attendus (Le Noyé du Grand Canal et Benjamin Button, Le Diable s’habille en Prada) et un véritable délice à la lecture du Parfum. Et vous, qu’en avez vous pensé???


10 Commentaires

Le Parfum, Patrick Suskind

Attention, je vais vous parler d’une perle ici, d’un véritable petit bijou…

L’histoire: Jean-Baptiste Grenouille naît dans la fange et la puanteur, sous un étal à poisson. Son enfance, il va la passer dans des familles d’accueil puis deviendra apprenti taneur pour fini parfumeur. Car si Grenouille est laid, méchant, inintéressant, il dispose d’un odorat hors du commun. Cette odorat va le conduire à tuer, pour la première fois et fera de lui un assassin. Après avoir fait la fortune d’un parfumeur parisien en mal d’inspiration et de talent, Grenouille ira vivre quelques années dans une grotte puis s’installera à Grasse pour continuer son « art ». Car cet être immonde a une ambition dans la vie: créer un parfum qui lui donnera du pouvoir sur les autres êtres humains… et il va s’y appliquer.

Ce roman est un véritable petit bijou, et ce à plusieurs titres. Tout d’abord, le style de l’auteur est superbe. Il dépeint les états d’âme, la haine et la passion avec précision et vérité. Vraiment, un vrai plaisir de lecture rien que pour cette raison! Ensuite, l’histoire est originale et Patrick Süskind nous transporte là où il veut nous emmener rien qu’avec les odeurs. Les descriptions sont incroyables, on voyage par le nez… Enfin, au delà des odeurs, l’intrigue est haletante, la précision historique impressionnante… Vraiment, je n’arrive pas à bien en parler! Dire que ce roman était depuis des mois dans ma bibliothèque… C’est, honnêtement, un des meilleurs romans que j’ai lu depuis longtemps. C’est glauque certes, c’est étonnant mais c’est vraiment un excellent roman qui vaut tout à fait sa réputation… N’oubliez pas que le titre original allemand est « Le Parfum, histoire d’un meurtrier ». Il ne sera pas ici question de beauté mais plutôt de ce qui peut être le plus laid et le plus noir dans l’âme humaine.

Un film (que je n’ai pas vu) a été tiré de ce roman. J’ai du mal à croire qu’il puisse tout à fait retranscrire le roman qui est entièrement basé sur des odeurs, des sensations mais bon…


17 Commentaires

Ma liste Blog o’Trésors

Alors, ça y est, la liste compilée soigneusement et courageusement par Grominou!!!

Comme le veut ce défi, je dois désormais choisir 4 livres parmi la liste des Trésors à lire avant la fin 2009!


Voici ma liste, qui me permettra de faire baisser ma PAL

  • Le parfum, Patrick Süskind

  • La dame en blanc, Wilkie Collins

  • Aurélien, Louis Aragon

  • Pride and Prejudice, Jane Austen

              Comme vous le voyez, je reste dans des « classiques » du genre… Alors, elle vous plaît ma liste????