Nag…and so on…

Un peu de tout, un peu de moi and so on…


Poster un commentaire

La vie comme elle va, Alexander McCall Smith

la vie comme elle vaL’histoire: Mma Ramotswe, fiancée à Mr JLB Matekoni, commence à s’impatienter face à l’absence de décidion de ce dernier quant à la date et à l’organisation de son mariage.  Elle essaie de comprendre que celui ci a du mal à prendre sa décision mais craint le jugement des autres face à son statut de « fiancée ». Son pauvre fiancé justement se retrouve pris au piège par Mme Potokwake, la directrice de l’orphelinat, qui le piège afin qu’il effectue un saut en parachute caritatif. Le pauvre JLB Matekoni se retrouve une nouvelle fois dans un sacré bourbier. Mma Makutsi atteint un certain confort matériel grâce au complément de revenus que lui apporte l’école de dactylographie et s’offre une petite maison en location. Les affaires de l’agence de détective fonctionnent bien et Mma Ramotswe enquête sur les prétendants d’une femme riche qui craint que ceux ci n’en veuillent à son argent.

Une fois de plus j’ai retrouvé Mma Ramotswe avec bonheur! C’est un personnage agréable, plein de bon sens et très attachée aux valeurs traditionnelles du Botswana. J’ai eu d’autant plus envie de lire ce livre que j’étais en vacances en Namibie, pays frontalier du Botswana et que j’ai pu découvrir le désert du Kalahari que Mma Ramotswe aime tant. J’y ai vu les paysages, le bétail, les garagistes et réparateurs de pneus, la faune et la flore des romans d’Alexander McCall Smith. Je me suis régalée de la traduction qui restitue à merveille le rythme du français africain, sans jamais aller dans des accents ou un parler caricatural. On entend l’Afrique, on ressent l’Afrique quand on lit Mma Ramotswe. Comme souvent, ses enquêtes se déroulent tranquillement et permettent de mettre à jour des personnalités bonnes ou mauvaises, des leçons de vie que Mma Ramotswe emmagasine dans son catalogue de connaissances, utiles pour son travail de détective. Ce roman là est par contre très centré sur la relation entre JLB Matekoni et Mma Ramotswe, leurs projets de mariage et le saut en parachute de ce dernier. A dévorer, encore et toujours!!!

Publicités


10 Commentaires

Une place à prendre, J.K. Rowlings

une place

L’histoire: La petite commune de Pagford est frappée par le décès de Barry Fairbrother,  un des conseillers paroissiaux. Cela arrange bien ses adversaires au conseil et notamment le tout-puissant Howard Mollison, épicier et président du conseil qui s’est opposé maintes fois à Barry à propos du quartier défavorisé des Champs.  Ce décès puis la nécessité de remplacer le conseiller va complètement déstabiliser la petite ville et ses habitants, tant les adultes que les adolescents. En effet, un inconnu (pas tellement inconnu des lecteurs mais je vous laisse découvrir) publie des messages sur le site de la Paroisse sous le nom du Fantôme de Barry Fairbrother.

J’ai vraiment eu un coup de coeur pour ce roman! J’étais déjà fan de J.K. Rowling pour son travail sur Harry Potter. J’aime la façon dont elle crée des univers complets, dans les moindres détails avec beaucoup de subtilité pour bâtir des personnages à la psychologie subtile et complexe. J.K. Rowling montre une autre fois son talent et recrée à la perfection l’ambiance de ce village britannique!

On s’y croirait, le commerçant du village qui est très heureux de sa position de président du conseil paroissial, ses opposants qui pètent des plombs face à ce personnage insupportable et grotesque, le médecin indien du village qui n’arrive pas à se faire accepter… J’ai également apprécié les portraits très crédibles – mêmes s’ils sont souvent tragiques – sans tomber dans la caricature des familles du village. J’ai été très touchée par l’histoire de Krystal Weedon qui est décriée par tous mais n’est finalement qu’une pauvre fille qui se bat pour tenir debout. Le jeune Andrew m’a beaucoup touchée également avec son père caractériel et sa mère faible qui croit qu’elle pourra changer son mari. Enfin, j’ai beaucoup apprécié le personnage de Tessa Wall, entre un mari faible qu’elle porte à bouts de bras et un fils qui ne sait pas où il va. J’ai vraiment été profondément touchée par ces histoires, par le mal-être des adolescents qui est encore une fois décrit avec brio par l’auteur. Ce roman pourrait être considéré comme assez triste et noir mais ce n’est finalement pas le sentiment qui a prédominé après cette lecture. C’est plus finalement le portrait d’un village, d’une société, d’une époque… c’est juste la vie finalement!

Bref je me suis vraiment régalée à la lecture de ce roman. J.K. Rowling s’impose vraiment comme un très bon écrivain dans des genres très variés. Si vous aimez les séries anglaises, l’ambiance des petits villages de pierre avec leurs jolies pelouses et leurs rosiers  avec beaucoup d’humour et d’ironie, vraiment, lancez vous et lisez ce roman!!!!

coup de coeur


Poster un commentaire

A Christmas secret (Le secret de Noël), Anne Perry

secret

L’histoire: Dominic Corde, le mari de la soeur défunte de Charlotte et Emily, est remarié et devenu pasteur. Avec sa nouvelle épouse, Clarice, il est chargé d’assurer l’intérim du pasteur de Cottisham qui est parti en vacances subitement. Dominic attend avec impatience de faire ses preuves afin qu’on lui confie une paroisse où il pourrait s’installer confortablement avec Clarice et aider ses prochains. Après quelques jours, guidée par le chien et le chat du Pasteur, Clarice va découvrir le cadavre de celui ci, manifestement assassiné dans sa cave…

Ce roman de la série de Noël est l’occasion de retrouver Dominic Corde, le mari de la soeur de Charlotte et Emily qui est assassinée dans le 1er tome des enquêtes des Pitt, L’étrangleur de Cater street. Dominic a beaucoup changé et repense à son passé avec regret. Il est devenu pasteur et a épousé Clarice, une jeune femme de bonne famille qui a accepté, par amour pour Dominic, la vie simple d’une femme de pasteur. Il souffre néanmoins de ne pas avoir une position stable et de se rendre utile auprès de paroissiens. Clarice, de son côté, n’a pas forcément les qualités requises pour une femme de pasteur : elle n’est pas habituée à gérer sa maison et à cuisiner, elle manque parfois de diplomatie et se révèle même un peu téméraire.

Ce couple sympathique décide, après la découverte du cadavre du pasteur manifestement assassiné, d’enquêter sur la mort de celui ci. Ils estiment que ce pasteur aimé de tous mérite justice et, chacun de leur côté, vont fouiller dans les secrets des villageois afin de comprendre le mobile du meurtrier. L’enquête est simple mais comme pour toutes les enquêtes de Noël, c’est plutôt une ambiance et des personnages que l’on cherche à retrouver.

J’ai bien aimé ces 2 personnages que j’aimerais retrouver dans d’autres aventures mais également l’ambiance de ce village, avec ses secrets et ses personnages caricaturaux. Je me suis bien amusée avec cette nouvelle enquête de Noël mais maintenant que les fêtes sont passées, je retrouverai la série de Noël pour les fêtes 2014… ambiance oblige!


Poster un commentaire

A Christmas Guest (Le détective de Noël), Anne Perry

a christmas guest

L’histoire: Emily et Jack passant Noël en France, la grand mère Ellison qui vit chez eux, se voit dans l’obligation d’accompagner Caroline, son ancienne belle-fille et son nouveau mari Joshua dans leur maison au bord de la mer. Alors qu’elle s’ennuie ferme, une missive annonce à Joshua qu’une de ses tantes lui demande de loger sa soeur, Maude. Celle ci a passé l’essentiel de sa vie à l’étranger et est de retour en Angleterre pour les fêtes. Alors que Joshua la connaît à peine, le couple se trouve dans l’obligation d’accueillir cette vieille tante peu conventionnelle. Mariah Ellison est d’abord heurtée par la personnalité de cette étrangère non conventionnelle. C’est lorsque Maude meurt dans son lit que Mariah se lance dans une enquête insensée, convaincue que la mort de cette grande voyageuse n’est pas naturelle. Elle trouve alors un prétexte pour se rendre dans la famille de la défunte.

J’adore les romans de la série de Noël de Anne Perry. C’est une sorte de spin-off de la série des enquêtes de Charlotte et Thomas Pitt. l’auteur nous fait découvrir des personnages secondaires de la série qu’elle approfondit et fait participer à de nouvelles enquêtes, cette fois moins officielles. Bien sûr, ces romans sont moins creusés que les romans de la série principale donc ce n’est pas un bon angle pour débuter les romans d’Anne Perry. Leur intérêt est surtout de retrouver les personnages auxquels on s’est attaché sans pour autant avoir l’occasion d’en savoir plus!

Dans celui ci, Mariah Ellison, la grand mère grincheuse de Charlotte et Emily doit passer Noël avec son ancienne belle-fille, Caroline et son nouveau mari, un acteur, Joshua. En effet, Mariah ne vit plus avec eux compte tenu de l’inconvenance, selon elle, de la profession de Joshua et s’est installée chez Emily et Jack. Mais ceux-ci passent Noël en France et Mariah se trouve obligée d’accompagner Caroline et Joshua dans leur maison au bord de la mer. Cela l’ennuie fortement mais elle n’a pas d’autre choix! C’est alors que la famille de Joshua lui impose la présence d’une vieille tante ayant toujours vécu à l’étranger et visiblement indésirable, Maude. Celle ci n’est pas du tout du goût de Mariah qui ne fait que râler, comme à son habitude. Mais un matin, Maude est retrouvée morte dans son lit et Mariah insiste pour annoncer la nouvelle à la famille à quelques dizaines de miles de là. Toutefois, sa véritable idée est d’enquêter car elle est convaincue que Maude a été assassinée.

Je me suis bien amusée à lire ce roman, c’est une histoire parfaite pour la période de Noël. Mariah Ellison révèle une facette d’elle même sympathique mais que je trouve à peine crédible tout de même. Cela va trop loin même si un peu d’humanité est possible et ne faisait pas de mal à ce personnage… Mais bon, dans ce roman, ce qui compte, c’est le plaisir de retrouver les personnages dans l’ambiance de Noël!!!


10 Commentaires

Pentecost Alley, Anne Perry

Ce roman est le 16ème tome des enquêtes de Charlotte et Thomas Pitt.

L’histoire: Pitt, aujourd’hui superintendant, se voit chargé d’une nouvelle affaire délicate : le meurtre d’une prostituée de Whitechapel. En effet, un jeune gentleman a été aperçue le soir de sa mort et plusieurs indices dans la chambre laissent penser qu’il est effectivement mêlé à ce meurtre. Pitt se trouve dans une situation délicate puisque Finaly FitzJames est promis à un grand avenir, notamment avec le soutien de son père, un nouveau riche avec une ambition démesurée pour ses enfants. Emilie et Charlotte, face aux difficultés auquel fait face Pitt, après que le suspect arrêté ait été pendu et qu’un nouveau meurtre ait eu lieu, se voit obligées de se mêler à l’enquête pour aider Pitt dans son enquête.

J’ai retrouvé avec plaisir -en VO pour la première fois- Charlotte et Thomas Pitt, toujours aussi heureux et amoureux, alors que leur vie devient de plus en plus confortable. Thomas a fait l’objet d’une promotion importante mais qui le met de fait en première ligne lors de ses enquêtes et le poids des responsabilités lui pèse par moment. Mais il est heureux d’apporter un plus grand confort à sa famille et continue à enquêter avec application et probité. J’ai trouvé cette enquête bien montée, je n’avais pas idée du dénouement même si la fin se dessinait au fur et à mesure. J’ai bien aimé la galerie de personnages présentés par Anne Perry, entre la famille FitzJames et le personnel de la police. J’ai été contente également de retrouver Tante Vespasia et Emilie, que j’ai toutefois trouvée très agaçante dans ce tome! Après avoir découvert les enquêtes de William Monk, effectivement, les enquêtes de Pitt, écrites précédemment par l’auteur, semblent moins approfondies et travaillées! Mais j’aime les suites, les séries… j’aime retrouver des personnages, des ambiances, des univers, quitte à ce que parfois l’auteur aille moins en profondeur, même si j’ai trouvé que l’intrigue était travaillée et complexe.

 

British mysteries logo

challenge polars historiques


Poster un commentaire

Le mystérieux Mr Quinn, Agatha Christie

L’histoire: Mr Satterthwaite aime observer le genre humain et se trouve toujours là où va se dérouler un drame ou un scandale. Par hasard, à plusieurs reprises, il va se retrouver en présence d’un mystérieur Mr Quinn qui va l’aider à ouvrir les yeux et à dénouer des intrigues parfois restées sans réponse depuis des décennies. Mr Satterthwaite et Mr Quinn vont ainsi développé une relation d’amitié singulière et donner un autre point de vue à des mystères sans réponse.

  • L‘Arrivée de Mr Quinn (The Coming of Mr Quin
  • L’Ombre sur la vitre (The Shadow on the Glass)
  • L’Auberge du fou aux clochettes (At the « Bells and Motley »
  • Un signe dans le ciel (The Sign in the Sky)
  • Un soir à Monte-Carlo (The Soul of the Crouper)
  • Le Sentier d’Arlequin (Harlequin’s Lane)

Cet ouvrage est un recueil de nouvelles qui met en scène un vieux gentleman britannique, très comme il faut et très « à l’ancienne », qui se plaît à dénouer les mystères et les intrigues qui se présentent sur son passage. Dans chaque histoire, Mr Quinn, un mystérieux inconnu, va intervenir afin de permettre au protagoniste de prendre du recul et de dénouer ces intrigues ou ces crimes afin de leur donner une fin heureuse et plus juste. Je me suis vraiment régalée par ces petites histoires intelligentes, légères bien que criminelles et amusantes. Une excellente lecture d’été!


6 Commentaires

Vocation fatale, Anne Perry

Bon, j’ai tendance à être obsessionnelle… et j’ai donc enchaîné avec un autre Monk, eh oui! J’aime bien lire des séries de romans ce qui me permet d’être sûre de ce que je vais trouver… et comme j’ai moins lu cette année, j’ai eu plutôt tendance à rester dans mes pantoufles plutôt qu’à tenter des lectures nouvelles!

Ce roman est le 4ème tome des enquêtes de William Monk.

L’histoire: Une jeune infirmière, ancienne volontaire durant la guerre de Crimée aux côtés de Florence Nightingale, est assassinée dans l’hôpital où elle travaillait. Lady Callandra, administratrice de cet hôpital, demande rapidement à Monk d’enquêter puisqu’elle craint pour la vie d’un des médecins dont elle est proche. L’enquête est difficile et Hester Latterly, elle même infimière et « ancienne » de la guerre de Crimée, infiltre l’hôpital car l’enquête piétine… Rathbone est bien sûr engagé pour la défense du coupable et fera preuve de tout son talent et son intégrité pour traiter cette affaire…

J’ai beaucoup aimé ce roman même si je l’ai trouvé moins bon et moins fort que le précédent. J’ai néanmoins passé un bon moment : l’enquête est complexe et se révèle au fur et à mesure des pages. On ne s’attend pas forcément au coupable ni à ce mobile. Les personnages sont fouillés : Monk, lui même, se révèle avec le recouvrement de sa mémoire, Hester est excellente comme toujours et irrite le détective, Lady Callandra éprouve également des sentiments nouveaux tout comme Rathbone à l’égard d’Hester. Les personnages secondaires également sont fouillés, bien travaillés au regard de leur psychologie et du développement de l’enquête. La jeune infirmière assassinée permet à l’auteur de continuer à dresser le portrait des volontaires de Nightingale mais également des proches de ces jeunes femmes de bonne famille et de ce que la société pouvait penser de ce type d’engagement auprès des soldats.

Anne Perry, dans cette série des enquêtes de Monk, montre qu’elle est capable de creuser la psychologie de ses personnages et de monter des intrigues plus complexes, par exemple, que dans la série des Charlotte et Thomas Pitt (que j’apprécie d’ailleurs).

A lire avant:

challenge polars historiques

British mysteries logo