Nag…and so on…

Un peu de tout, un peu de moi and so on…


2 Commentaires

La Légende des Hautes Terres, Mireille Calmel

La Légende des Hautes Terres est une série de romans écrits par Mireille Calmel qui se compose de deux sagas:

  • Le chant des sorcières (3 tomes)
  • La reine de Lumière (2 tomes)

J’ai lu ces 5 romans à la suite donc j’en profite pour vous les présenter ensemble. Je suis assez incapable de vous découper l’intrigue en suivant les différents tomes.

Le chant des sorcières

chant sorcières 1

L’hichant sorcières 2chant sorcières 3stoire: 1483, Algonde,  fille de l’intendante du château de Sassenage, dans le Vercors, est sauvée miraculeusement de la noyade dans le Furon. Elle affirme que la fée Mélusine l’a sauvée. Rapidement, elle va comprendre que son destin est lié à la légende de la fée Mélusine et au château de Sassenage: elle seule peut aider à contrer une malédiction qui a conduit Mélusine à être prisonnière des eaux. Ces révélations vont brouiller les projets d’avenir qu’Algonde avait construits avec Matthieu, son ami d’enfance. Elle va ensuite être attachée au service de Philippine, la fille du baron de Sassenage, dont le destin est également lié à Mélusine et à la légende des hautes terres. Les deux jeunes femmes vont être très liées et vont devoir affronter de nombreuses épreuves, entre la réalité et le monde magique, afin de faire triompher le Bien et de retrouver le Royaume des Hautes Terres.

Je suis tombée sur ces romans alors que je ne connaissais Mireille Calmel que de nom. J’ai dans ma PAL depuis des années Le Lit d’Aliénor, de cet auteur, que je n’ai jamais ouvert. J’ai donc tenté le Chant des sorcières en pensant qu’il s’agissait d’un roman historique! Erreur… C’est un roman qui se passe au Moyen Âge mais nous ne sommes pas vraiment dans un roman historique, ou en tout cas pas hyper sérieux malgré les ouvrages et documents cités dans la bibliographie par l’auteur! Je suis assez partagée sur ces romans que j’ai pourtant lus très rapidement à la suite avant d’enchaîner avec les 2 tomes de La Reine de Lumière.

J’avoue qu’au début, ces histoires de sorcières, de fées, de légendes et de Mélusine ne m’a pas convaincue. J’ai même dit à Mr Nag que c’était du grand n’importe quoi. J’aime pourtant les romans d’heroic fantasy, les littératures de l’imaginaire mais là j’ai trouvé ça léger.. Et pourtant j’ai tout lu! Eh oui parce que c’était efficace et que c’était une bonne lecture d’été. Reposant, prenant tout de même si on n’était pas trop pointilleux sur la vraisemblance et un style un peu agaçant. L’auteur essaie d’imiter un style médiéval en utilisant certains mots anciens tels que « dextre » et « senestre » pour droite et gauche par exemple. Mais les dates sont annoncées dans un langage très contemporain, les conversations entre les protagonistes également! J’ai trouvé ça un peu agaçant.

Au final, cette lecture a été très divertissante, c’est une bonne lecture d’été pour l’avion. J’ai été prise par les rebondissements de ces romans, par l’intrigue assez simple mais qui tenait bien la route. Ce n’est pas de la grande littérature mais ça change les idées et finalement l’auteur réussit à nous embarquer dans ses histoires de fées. Ceci dit, si je n’avais pas lu les 3 tomes dans la foulée, je n’aurais sans doute jamais ouvert le tome 2. J’ai d’ailleurs hésité à stopper ma lecture dès les premiers chapitres du premier tome.

La Reine de Lumière

reine lumière t1

Reine lumière t2 L’histoire: Après la disparition d’Algonde, sa fille, Elora, a été élevée en cachette par Hélène. Celle ci dispose de pouvoirs grandissants et est très mûre pour son âge. Elle décide de reprendre ce que sa mère avait entrepris et de réaliser son destin. Matthieu de son côté, fou de douleur suite à la mort d’Algonde, s’est enrôlé chez les brigands de grand chemin. Un jour Algonde découvre un messager assassiné dans le bois du château qui venait annoncer à Hélène la libération de Djem. C’est le début d’un voyage pour les Sassenage et pour Elora qui découvre peu à peu les bases de sa mission et sème les jalons du retour dans les Hautes Terres.

J’ai enchaîné avec ces 2 tomes, j’avais récupéré l’ensemble par une amie et je les avais gardés dans ma liseuse. Je ne savais pas quoi lire pendant mon voyage et les très longues heures d’avion et d’attente qui m’attendait. Le récit devient de plus en plus abracadabrant avec le personnage d’Elora qui, pourtant âgé de 10 ans, grandit plus rapidement que les autres… L’histoire devient de plus en plus ésotérique. ça se lit, ça tient toujours la route et ça permet de continuer l’histoire des romans précédents mais c’est franchement pas terrible. Les histoires de pouvoirs, d’énergie pure avec les anciens et tous ces trucs m’ont semblé vraiment ridicules même si ces romans apparaissent davantage comme des romans historiques avec l’implication du Prince Djem, des Borgia, du Roi de France…  J’ai continué pour connaître la fin de cette série mais j’étais moins convaincue de ces 2 derniers romans. Je ne regrette pas cette lecture, elle correspondait à ce dont j’avais besoin, juste avant les vacances!!! Mais je ne suis pas sûre que je relirais Mireille Calmel de si tôt, j’ai fait une overdose 😉


Poster un commentaire

A Christmas secret (Le secret de Noël), Anne Perry

secret

L’histoire: Dominic Corde, le mari de la soeur défunte de Charlotte et Emily, est remarié et devenu pasteur. Avec sa nouvelle épouse, Clarice, il est chargé d’assurer l’intérim du pasteur de Cottisham qui est parti en vacances subitement. Dominic attend avec impatience de faire ses preuves afin qu’on lui confie une paroisse où il pourrait s’installer confortablement avec Clarice et aider ses prochains. Après quelques jours, guidée par le chien et le chat du Pasteur, Clarice va découvrir le cadavre de celui ci, manifestement assassiné dans sa cave…

Ce roman de la série de Noël est l’occasion de retrouver Dominic Corde, le mari de la soeur de Charlotte et Emily qui est assassinée dans le 1er tome des enquêtes des Pitt, L’étrangleur de Cater street. Dominic a beaucoup changé et repense à son passé avec regret. Il est devenu pasteur et a épousé Clarice, une jeune femme de bonne famille qui a accepté, par amour pour Dominic, la vie simple d’une femme de pasteur. Il souffre néanmoins de ne pas avoir une position stable et de se rendre utile auprès de paroissiens. Clarice, de son côté, n’a pas forcément les qualités requises pour une femme de pasteur : elle n’est pas habituée à gérer sa maison et à cuisiner, elle manque parfois de diplomatie et se révèle même un peu téméraire.

Ce couple sympathique décide, après la découverte du cadavre du pasteur manifestement assassiné, d’enquêter sur la mort de celui ci. Ils estiment que ce pasteur aimé de tous mérite justice et, chacun de leur côté, vont fouiller dans les secrets des villageois afin de comprendre le mobile du meurtrier. L’enquête est simple mais comme pour toutes les enquêtes de Noël, c’est plutôt une ambiance et des personnages que l’on cherche à retrouver.

J’ai bien aimé ces 2 personnages que j’aimerais retrouver dans d’autres aventures mais également l’ambiance de ce village, avec ses secrets et ses personnages caricaturaux. Je me suis bien amusée avec cette nouvelle enquête de Noël mais maintenant que les fêtes sont passées, je retrouverai la série de Noël pour les fêtes 2014… ambiance oblige!


Poster un commentaire

A Christmas Guest (Le détective de Noël), Anne Perry

a christmas guest

L’histoire: Emily et Jack passant Noël en France, la grand mère Ellison qui vit chez eux, se voit dans l’obligation d’accompagner Caroline, son ancienne belle-fille et son nouveau mari Joshua dans leur maison au bord de la mer. Alors qu’elle s’ennuie ferme, une missive annonce à Joshua qu’une de ses tantes lui demande de loger sa soeur, Maude. Celle ci a passé l’essentiel de sa vie à l’étranger et est de retour en Angleterre pour les fêtes. Alors que Joshua la connaît à peine, le couple se trouve dans l’obligation d’accueillir cette vieille tante peu conventionnelle. Mariah Ellison est d’abord heurtée par la personnalité de cette étrangère non conventionnelle. C’est lorsque Maude meurt dans son lit que Mariah se lance dans une enquête insensée, convaincue que la mort de cette grande voyageuse n’est pas naturelle. Elle trouve alors un prétexte pour se rendre dans la famille de la défunte.

J’adore les romans de la série de Noël de Anne Perry. C’est une sorte de spin-off de la série des enquêtes de Charlotte et Thomas Pitt. l’auteur nous fait découvrir des personnages secondaires de la série qu’elle approfondit et fait participer à de nouvelles enquêtes, cette fois moins officielles. Bien sûr, ces romans sont moins creusés que les romans de la série principale donc ce n’est pas un bon angle pour débuter les romans d’Anne Perry. Leur intérêt est surtout de retrouver les personnages auxquels on s’est attaché sans pour autant avoir l’occasion d’en savoir plus!

Dans celui ci, Mariah Ellison, la grand mère grincheuse de Charlotte et Emily doit passer Noël avec son ancienne belle-fille, Caroline et son nouveau mari, un acteur, Joshua. En effet, Mariah ne vit plus avec eux compte tenu de l’inconvenance, selon elle, de la profession de Joshua et s’est installée chez Emily et Jack. Mais ceux-ci passent Noël en France et Mariah se trouve obligée d’accompagner Caroline et Joshua dans leur maison au bord de la mer. Cela l’ennuie fortement mais elle n’a pas d’autre choix! C’est alors que la famille de Joshua lui impose la présence d’une vieille tante ayant toujours vécu à l’étranger et visiblement indésirable, Maude. Celle ci n’est pas du tout du goût de Mariah qui ne fait que râler, comme à son habitude. Mais un matin, Maude est retrouvée morte dans son lit et Mariah insiste pour annoncer la nouvelle à la famille à quelques dizaines de miles de là. Toutefois, sa véritable idée est d’enquêter car elle est convaincue que Maude a été assassinée.

Je me suis bien amusée à lire ce roman, c’est une histoire parfaite pour la période de Noël. Mariah Ellison révèle une facette d’elle même sympathique mais que je trouve à peine crédible tout de même. Cela va trop loin même si un peu d’humanité est possible et ne faisait pas de mal à ce personnage… Mais bon, dans ce roman, ce qui compte, c’est le plaisir de retrouver les personnages dans l’ambiance de Noël!!!


10 Commentaires

Pentecost Alley, Anne Perry

Ce roman est le 16ème tome des enquêtes de Charlotte et Thomas Pitt.

L’histoire: Pitt, aujourd’hui superintendant, se voit chargé d’une nouvelle affaire délicate : le meurtre d’une prostituée de Whitechapel. En effet, un jeune gentleman a été aperçue le soir de sa mort et plusieurs indices dans la chambre laissent penser qu’il est effectivement mêlé à ce meurtre. Pitt se trouve dans une situation délicate puisque Finaly FitzJames est promis à un grand avenir, notamment avec le soutien de son père, un nouveau riche avec une ambition démesurée pour ses enfants. Emilie et Charlotte, face aux difficultés auquel fait face Pitt, après que le suspect arrêté ait été pendu et qu’un nouveau meurtre ait eu lieu, se voit obligées de se mêler à l’enquête pour aider Pitt dans son enquête.

J’ai retrouvé avec plaisir -en VO pour la première fois- Charlotte et Thomas Pitt, toujours aussi heureux et amoureux, alors que leur vie devient de plus en plus confortable. Thomas a fait l’objet d’une promotion importante mais qui le met de fait en première ligne lors de ses enquêtes et le poids des responsabilités lui pèse par moment. Mais il est heureux d’apporter un plus grand confort à sa famille et continue à enquêter avec application et probité. J’ai trouvé cette enquête bien montée, je n’avais pas idée du dénouement même si la fin se dessinait au fur et à mesure. J’ai bien aimé la galerie de personnages présentés par Anne Perry, entre la famille FitzJames et le personnel de la police. J’ai été contente également de retrouver Tante Vespasia et Emilie, que j’ai toutefois trouvée très agaçante dans ce tome! Après avoir découvert les enquêtes de William Monk, effectivement, les enquêtes de Pitt, écrites précédemment par l’auteur, semblent moins approfondies et travaillées! Mais j’aime les suites, les séries… j’aime retrouver des personnages, des ambiances, des univers, quitte à ce que parfois l’auteur aille moins en profondeur, même si j’ai trouvé que l’intrigue était travaillée et complexe.

 

British mysteries logo

challenge polars historiques


1 commentaire

Le château du lac Tchou-An, Frédéric Lenormand

Ce roman est le 1er tome de la série des Nouvelles enquêtes du Juge Ti.

L’histoire: Le juge Ti, alors qu’il se rend dans la ville où il a été nommé, se trouve contraint de s’arrêté dans une petite ville de province à cause des crues de la rivière. Rapidement, un cadavre se fait jour et le juge réalise très vite qu’il s’agit d’un meurtre. Face à l’impossibilité de partir, il s’installe chez les notables de la ville qu’il trouve assez curieux alors que de nouveaux meurtres sont commis…

Après avoir lu une enquête du juge Ti par Robert Van Gulik, Le squelette sous cloche, j’ai découvert qu’un jeune auteur français avait repris à son compte les enquêtes du Juge Ti et poursuivi le travail de Van Gulik. Cette idée, qu’il a largement développée puisque de nombreux tomes des Nouvelles enquêtes du Juge Ti ont été publiés par cet auteur, m’a interpelée et j’ai eu envie de découvrir ce roman. Et je dois dire qu’il m’a bien plu! Le juge Ti se retrouve coincé par les eaux dans la demeure de la famille Tchou, une famille immensément riche qui pourtant ne tient pas du tout son rang et semble très curieuse au vieux magistrat – et au lecteur! Si j’avais plus ou moins découvert la réalité de l’enquête du juge, j’ai passé un bon moment face à ce portrait d’une famille complètement décalée, les meurtres qui se multiplie et l’enquête du Juge Ti qui se montre, dans ce roman, assez naïf tout de même! J’ai bien apprécié l’ambiance de la Chine des Tang mais, en relisaCe romannt mon billet sur le roman de Van Gulik, je m’aperçois qu’il s’agit finalement (et dans la limite de mes lectures) d’une version plus moderne et un peu plus édulcorée que celle de l’auteur d’origine. Mais bien sûr, il faut que j’en lise davantage pour me faire une opinion et c’est avec plaisir que je retrouverais le vieux magistrat!

Ce roman a été lu dans le cadre du Challenge polar historique organisé par Samlor.

challenge polars historiques


6 Commentaires

Vocation fatale, Anne Perry

Bon, j’ai tendance à être obsessionnelle… et j’ai donc enchaîné avec un autre Monk, eh oui! J’aime bien lire des séries de romans ce qui me permet d’être sûre de ce que je vais trouver… et comme j’ai moins lu cette année, j’ai eu plutôt tendance à rester dans mes pantoufles plutôt qu’à tenter des lectures nouvelles!

Ce roman est le 4ème tome des enquêtes de William Monk.

L’histoire: Une jeune infirmière, ancienne volontaire durant la guerre de Crimée aux côtés de Florence Nightingale, est assassinée dans l’hôpital où elle travaillait. Lady Callandra, administratrice de cet hôpital, demande rapidement à Monk d’enquêter puisqu’elle craint pour la vie d’un des médecins dont elle est proche. L’enquête est difficile et Hester Latterly, elle même infimière et « ancienne » de la guerre de Crimée, infiltre l’hôpital car l’enquête piétine… Rathbone est bien sûr engagé pour la défense du coupable et fera preuve de tout son talent et son intégrité pour traiter cette affaire…

J’ai beaucoup aimé ce roman même si je l’ai trouvé moins bon et moins fort que le précédent. J’ai néanmoins passé un bon moment : l’enquête est complexe et se révèle au fur et à mesure des pages. On ne s’attend pas forcément au coupable ni à ce mobile. Les personnages sont fouillés : Monk, lui même, se révèle avec le recouvrement de sa mémoire, Hester est excellente comme toujours et irrite le détective, Lady Callandra éprouve également des sentiments nouveaux tout comme Rathbone à l’égard d’Hester. Les personnages secondaires également sont fouillés, bien travaillés au regard de leur psychologie et du développement de l’enquête. La jeune infirmière assassinée permet à l’auteur de continuer à dresser le portrait des volontaires de Nightingale mais également des proches de ces jeunes femmes de bonne famille et de ce que la société pouvait penser de ce type d’engagement auprès des soldats.

Anne Perry, dans cette série des enquêtes de Monk, montre qu’elle est capable de creuser la psychologie de ses personnages et de monter des intrigues plus complexes, par exemple, que dans la série des Charlotte et Thomas Pitt (que j’apprécie d’ailleurs).

A lire avant:

challenge polars historiques

British mysteries logo


5 Commentaires

Défense et trahison, Anne Perry

Ce roman est le 3ème tome de la série des enquêtes de William Monk.

L’histoire: Un général est assassiné alors qu’il dînait chez des amis. Les circonstances de ce meurtre conduisent rapidement la police à désigner sa femme; Alexandra, comme étant la coupable. Rapidement, la famille du défunt, avec l’aide de Hester, engage Rathbone pour éviter la pendaison à Alexandra, lequel embauche Monk, devenu détective privé afin de comprendre ce qui a vraiment poussé sa cliente à assassiner son mari. L’enquête sera complexe et aidera Monk à reconstituer quelques événements de son passé.

J’ai littéralement dévoré ce roman que j’ai trouvé à la fois terrible et très prenant. On comprend vite, comme les protagonistes, qu’Alexandra a une véritable raison d’avoir tué son mari. La famille paraît trop parfaite pour être honnête et on découvre avec stupeur ce qui a conduit au drame. Monk révèle davantage ses failles en reconstituant son passé, Hester découvre la bonne société qu’elle a oublié depuis longtemps et Rathbone se révèle, comme d’habitude, brillant au tribunal. J’ai vraiment apprécié ce roman qui m’a changé les idées et entraînée dans une enquête passionnante!

A lire avant:

challenge polars historiques

British mysteries logo