Nag…and so on…

Un peu de tout, un peu de moi and so on…


Poster un commentaire

Expo Roy Lichtenstein à Beaubourg (3 juillet-4 nov)

Roy Lichtenstein ne vous dit rien???? Mais si!!!!!! vous connaissez forcément, j’en suis sûre! Et vous en découvrirez beaucoup plus je pense si vous avez l’occasion de découvrir la magnifique exposition du Centre Georges Pompidou, que vous pouvez visitez jusqu’au 4 novembre!

Eh bien moi j’ai été soufflée par cette exposition par cet artiste hors du commun et pourtant pas tellement sulfureux ni bizarre. Un artiste qui s’est inspiré des BD mais également des impressionnistes par exemple… Du pop art, certes, mais bien plus…c’est un des plus grands peintres américains qui est présenté au Centre Georges Pompidou mais également un sculpteur et un graveur…

Voilà quelques photos que j’ai pu prendre au cours de la visite:

Roy Lichtenstein est connu pour ces blondes et l’inspiration qu’il a puisée dans les BD de son époque.

We rose up slowly (1964)

We rose up slowly (1964)

Sunrise (1965)

Sunrise (1965)

Mais Roy Lichtenstein a également réalisé des Céramiques et des sculptures:

Blonde (1965) - Céramique

Blonde (1965) – Céramique

Goldfish bowl II - bronze

Goldfish bowl II – bronze

Mais Roy Lichtenstein ne se limite pas à cela… C’est un artiste à part entière qui a fait évoluer son style:

Fishing village (1987)

Fishing village (1987)

Il s’inspire également des grands peintres comme Picasso ou encore Monet (ci-dessous):

La Cathédrale de Rouen

La Cathédrale de Rouen

Ou encore de Matisse en représentant également son studio mais également par de multiples références comme les danseurs au fond par exemple:

Artist's studio : The Danse (1974)

Artist’s studio : The Danse (1974)

C’est également un peintre nourri par l’étranger (j’ai particulièrement aimé cette toile qui a clos cette magnifique expo):

Landscape with Philosopher (1994)

Landscape with Philosopher (1994)

 

C’est une exposition que j’ai vraiment adorée. Elle est variée, bien présentée, passionnante. La sélection des oeuvres nous permet de voir l’évolution de l’artiste ainsi que les multiples facettes de son oeuvre. Je vous recommande vivement d’y aller, vous ne pouvez pas louper ça si vous aimez l’art moderne et contemporain!

Bon plan : pour les abonnés et pour ceux qui sont munis de tickets, le centre ouvre le weekend à 10h au lieu de 11h et on a ainsi pu visiter l’exposition en toute tranquillité… un vrai luxe!

Pour plus d’infos, je vous laisse découvrir les super infos diffusées par le musée sur son expo et sur l’artiste.

Publicités


Poster un commentaire

Expo Chagall au musée du Luxembourg, Entre guerre et paix

Dimanche matin, nous avons profité du beau temps pour faire l’exposition Chagall au musée du Luxembourg. Cette expo s’intéresse à l’oeuvre du peintre entre les 2 guerres mondiales.

Chagall est un peintre russe, très marqué par son village d’origine et son identité juive. Il choisit, avec sa femme Bella, de vivre à Paris, ville qu’il doit quitter en 1940 pour les Etats Unis. Il y reviendra dès que cela sera possible.

Chagall est un peintre surréaliste, c’est certain, mais j’ai découvert qu’il était plus engagé que ce que je croyais. Sa peinture est profondément marquée par les événements de son temps. Un certain nombre de toiles sont assez connues, d’autres sont de totales découvertes… cette exposition est exceptionnelle et vous ne pouvez pas la louper!

Durant la 1ère guerre mondiale, Chagall dessinera les soldats russes qu’il croisera dans sa région natale, ainsi que la souffrance des paysans et la douleur des soldats blessés.

Couple de paysans

Durant la 2nde guerre mondiale, il va largement représenter dans ses toiles la religion juive et la religion catholique, la guerre également.

Triptyque « Résistance, résurrection, Libération »

L’âme de la ville, 1945

C’est aussi un homme passionnément amoureux de Bella, sa femme, qu’il représentera partout dans ses tableaux et dont il pleurera longtemps la mort.

Les amoureux en vert, 1915-1916

J’ai trouvé que l’histoire de l’artiste était bien mise en perspective et bien expliquée pour les visiteurs, y compris ceux qui ne connaissent pas bien l’oeuvre de Chagall. Vous pouvez retrouver la trame de cette expo dans cet article de France info.

Cette exposition m’a vraiment touchée par les thématiques abordées mais également par les couleurs de l’oeuvre de Chagall qui sont incroyables! L’éclairage met en valeur des nuances de bleu, de jaune, de rouge, de vert éclatantes! C’est un vrai bonheur d’admirer ces toiles malgré la thématique grave de l’exposition. Mais on voit toujours l’espoir dans les peintures de Chagall, sa femme apparaît partout, les enfants sont présents, l’amour et l’espoir persistent, de ce que j’ai pu en comprendre. J’ai aussi découvert le travail à l’encre du peintre et notamment ses dessins très graves réalisés pendant la 1ère guerre mondiale.

Le seul inconvénient je trouve c’est que les lieux de l’expo sont assez exigus et, avec la foule, c’est assez inconfortable.  Mais elle vaut vraiment le coup et vous pouvez la découvrir  jusqu’au 21 juillet au Musée du Luxembourg. En prime, vous pouvez faire un tour das les jardins, super agréables, s’il fait beau!


Poster un commentaire

Exposition Dali à Pompidou : à voir absolument!

Je vous avais déjà annoncé que l’expo Dali au musée Georges Pompidou serait un évènement culturel majeur de cet année. En effet, il s’agit de la plus grande rétrospective depuis celle consacrée par ce même musée à l’artiste en 1979. 126 oeuvres sont présentées qui rappellent l’éclectisme et la créativité de Salvador Dali. Cet artiste a en effet réalisé des dessins, des tableaux de tailles variables, des sculptures, des collages, des vidéos, des photos, etc.

Eh bien je peux dire que c’est un exposition exceptionnelle, au niveau de la richesse des oeuvres réunies. C’est une très grosse exposition dans laquelle vous passerez facilement plus d’une heure… qui s’avère particulièrement passionnante.

L’exposition est organisée de façon chronologique avec des îlots centraux présentant des oeuvres de petites tailles et assez variées. Malheureusement, on s’y perd vite au niveau de la chronologie mais je ne suis pas sûre que les profanes y perdront grand chose: j’ai eu l’impression que Dali a très vite trouvé son style, ses sujets qui semblent très cohérents les uns les autres, avec des répétitions, des obsessions que l’on retrouve facilement.

Le voyage fantastique, 1965

 

On découvre par exemple les débuts de Dali, influencé par Picasso notamment, qui a réalisé des oeuvre qu’on ne lui attribuerait pas au premier regard.  On perçoit bien vite l’ombre de son frère aîné décédé, dont il porte le prénom, à travers l’ombre de la mort qui apparaît sur un très grand nombre de ses oeuvres. Il y a bien sûr de très nombreuses références sexuelles, phalliques en particulier, de nombreux animaux peints que l’on peine parfois à retrouver, des corps, des paysages oniriques.

Ce qui m’a particulièrement marqué ce sont les nombreuses références (que j’ai pu percevoir, ne connaissant pas tellement Dali) à l’Espagne et à la culture hispanique (collerettes portées par des personnages, personnages des Ménines en fond…), à l’art plus classiques notamment s’agissant de L’Angélus de Millet, à la religion, la politique (on aperçoit Hitler, Lénine)… ou encore même au Pop Art!

 

Les couleurs sautent aux yeux, le jaune, le bleu, le vert, rouge! Elles sont incroyables, elles irradient totalement, la lumière est incroyable!

Le piano rouge ou l’orchestre rouge, 1957

Bref, je vous recommande très vivement cette exposition, y compris avec des enfants qui y trouveront également leur compte je pense, l’oeuvre de Dali étant très imagée, très travaillée, avec sans cesse des détails ou des dessins cachés à découvrir. C’est un personnage excentrique, curieux, décalé… qui m’a tout de même semblé très vulnérable avec ces références permanentes à la mort.

Enfin, j’ai beaucoup aimé cette photo, de Halsman, à partir d’un motif de Dali, qui représente bien l’artiste ou en tout cas ce que j’en ai vu, perçu et découvert lors de cette exposition.

Photo de Halsman à partir d’un motif créé par Dali.

Exposition au Centre Georges Pompidou, du 21 novembre 2012 au 25 mars 2013.


Poster un commentaire

Les expos parisiennes de l’automne-hiver 2012-2013 : de bons moments en perspective!

J’ai hâte! J’aime beaucoup l’art moderne et contemporain! Depuis que je vis à Paris, je profite à fond des expositions qui se présentent… Alors, quoi de neuf pour cette rentrée??? eh bien, il y a pas mal d’expositions vraiment sympas et exceptionnelles!

Le garçon d’étage

Le musée de l’Orangerie, situé aux Tuileries, dispose d’une collection exceptionnelle d’art moderne et expos et notamment les Nymphéas de Monet. Le musée dispose de 22 toiles de Soutine.

Une rétrospective est réalisée sur Soutine et notamment sur les portraits qu’il a réalisés. Soutine est un peintre de l’entre 2 guerres qui a eu une influence considérable sur ses contemporains.

  • Au Grand Palais, Edward Hopper (10 octobre 2012 au 23 janvier 2013)

Il s’agit de la 1ère rétrospective de ce peintre américain à Paris. Si son nom ne vous dit rien, je suis pourtant sûre que vous avez déjà vu certaines de ses toiles! J’aime particulièrement ses tableaux qui expriment beaucoup de mélancolie et de sentiments qui me touchent!

Nightawks

L’exposition est conçue de façon chronologique en 2 parties: les années de formation du peintre avec un rapprochement entre les oeuvres de Hopper et celles de ses contemporaines puis la maturité avec ses oeuvres emblématiques.

Cette exposition est couplée avec celle sur Hiroshige, qui permet de confronter leurs oeuvres et les influences du japonais sur le néerlandais. L’influence du Japon est très importante chez les peintres impressionnistes.

Branches d’amandier en fleurs

Une quarantaine d’oeuvres sera présentée, principalement des paysages. Personnellement je ne connais pas Hiroshige et cette expo m’attire tout particulièrement même si je ne suis pas fan de la Pinacothèque!

Près de 400 oeuves de plus de 100 artistes seront présentées au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, accompagnées de documentaires sous des formes variées. L’objectif est d’expliquer l’évolution de l’art en France, dans un contexte de guerre, d’oppression, de pénurie.

L’Aubade, Picasso

Parmi ces artistes, on trouvera notamment Bonnard, les Delaunay, Dubuffet, Duchamp, Chagall, De Chirico, Soulages, Le Douanier Rousseau, etc. Une exposition qui va nous en mettre plein les yeux!

  • Au Centre Georges Pompidou  : Exposition Dali (21 novembre 2012 – 25 mars 2013)

Ce musée exceptionnel organise tous les ans au moins une exposition événementielle! Autant vous dire que si vous n’êtes pas abonnés, réserver à l’avance votre billet coupe-file et essayez de viser les heures creuses pour être tranquille!

Persistance de la mémoire

Cette année, le musée nous offre une exposition des oeuvres de Salvador Dali et sachez que des oeuvres majeures ont été prétées au musée. Vous y verrez notamment le tableau « La Persistance de la mémoire » (les montres molles), prêté par le MoMA de NY. La rétrospective a été travaillée également avec le Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofia à Madrid, de la Fondation Dali à Figueres et du Musée Dali à St Petersburg en Floride. Plus de 200 oeuvres seront présentées! Une exposition à ne pas rater!

Cet hiver va donc être très marqué par les expositions d’art moderne à Paris! J’en ai l’eau à la bouche! Pensez à vous renseigner sur le prix des abonnements des différents musées, notamment si plusieurs expos vous intéressent au sein du même établissement et si vous avez moins de 30 ans (les tarifs jeunes sont super intéressants; 2 expos et c’est souvent rentabilisé). et en plus, ça coupe les files!


Poster un commentaire

Expo Matisse, Paires et Séries à Beaubourg

Je vous en parle un peu tard car l’expo se termine demain… mais je n’ai pas eu le temps de m’y rendre avant!

Je suis donc allée voir l’exposition Henri Matisse au Centre Georges Pompidou. Je suis une habituée de ce musée car je suis abonnée. Et les expositions sont en générale d’une très grande qualité.

Cette exposition de Matisse s’intitule « Paires et séries ». L’idée était de montrer l’oeuvre de ce grand peintre sous un autre jour puisqu’il a souvent peint les mêmes tableaux de plusieurs façons et il est vraiment intéressant de voir, à travers ces toiles multiples, l’évolution de son oeuvre.

J’ai beaucoup aimé cette exposition car on voit, sans être un expert, l’évolution de Matisse qui basse du figuratif à l’abstrait et qui a même peint des tableaux cubistes! Ou alors un changement de point de vue du peintre comme ici entre « Intérieur, bocal de poissons rouges » et « Poissons rouges et palette:

J’ai également adoré la série de photos qui montre l’évolution de ces tableaux puisqu’il prenait en photo certains tableaux, chaque jour. Le dessin évolue, parfois régresse dans son aspect figuratif, puis réapparaît sous un autre jour.

Je regrette toutefois que la dernière salle de l’exposition présente des oeuvres magnifiques, célèbres et qui m’ont beaucoup touchée comme la Blouse Roumaine ou le Rêve… mais qui ne font pas vraiment parties de paires! On voit effectivement la reprise de certains détails ou de l’esprit d’une oeuvre dans d’autres mais le manque d’explication ne permet pas de justifier pour le profane la présence de ces oeuvres dans l’exposition.

L’exposition se termine par la série des nus bleus mais encore, pas d’explications sur cette oeuvre majeure faite de collages…

C’est donc une exposition magnifique mais qui manque un peu de liant je trouve, entre les 1ères salles et la dernière. Mais c’est un vrai plaisir de découvrir les oeuvres de Matisse, tellement modernes et touchantes.

Vous pouvez retrouver le dossier de presse ici.